fondhautstlizierpanneau

Saint-Lizier

Citée d'art et d'histoire.

Saint-Lizier

Juchée sur une colline abrupte dominant la dynamique sous-préfecture de Saint-Girons traversée par le Salat, Saint-Lizier, la première capitale religieuse du Couserans a été construite dans l’enceinte d’un oppidum romain du IIIème siècle avant J.C.

Saint Lizier

Blotti au pied des Pyrénées, le Domaine du Palais se trouve au centre de 18 vallées. L’imposante muraille Gallo-romaine abrite la cathédrale « Notre Dame de la Séde » ornée de superbes peintures gothiques du XVIème Siècle, accolée au « musée des Arts et Traditions, et la Résidence hôtelière du Domaine du Palais ».

Situé au pied des montagnes du Couserans, Saint-Lizier fait partie de ses villages qui font le charme de notre pays. 

On dit que Saint-Lizier fut fondée en 72 av JC par Pompée qui revenait d’Espagne. Cité des « Consorani » (d’où dérive le nom de Couserans) et rattachée à l’époque gallo-romaine au Cominges et à l’Aquitaine, la ville doit son nom à l’évêque Saint Glyceirus (VIème siècle) réputé dans toute la région pour ses dons de guérisseur. Saint-Lizier possède deux cathédrales : Notre-Dame de la Sède, construite dans l’enceinte actuelle du palais des Evêques et la cathédrale de Saint-Lizier édifiée au XIe siècle au cœur de la ville, sur le tombeau du Saint. Cet édifice est considéré comme le plus bel ouvrage roman du département.

Saint-Lizier, un patrimoine culturel et architectural riche.

Saint-Lizier fut une étape sur le chemin de Compostelle. Une confrérie de St Jacques y vit d’ailleurs le jour en 1533. Aujourd’hui, de nombreux marcheurs sur le chemin de Saint-Jacques s’arrêtent encore dans ces lieux d’art et d’histoire.
Dans l’Hotel-Dieu, l’hôpital construit au XVIème par l’évêque Victor d’Ossun, une pharmacie quasiment intacte garde encore le secret du Vinaigre des Quatre Voleurs appelé encore Elixir de longue Vie qui était censé protéger des grandes pestes. Le Palais des Evêques qui domine la ville offre une vue panoramique unique sur la chaîne des Pyrénées. Entouré de jardins, il a conservé des vestiges de remparts datant de la période gallo-romaine. Il abrite aujourd’hui le Musée d’Art populaire et le Musée départemental d’art Contemporain.
Saint-Lizier accueille aussi l’été l’un des plus anciens festivals de musique de chambre et de musique sacré de Midi-Pyrénées.